La MUFFA est une bénédiction pour moi

Jacqueline YIMDJO, une jeune retraitée et mère de 2 enfants, mène une retraite très active grâce à sa petite société de fabrication des produits d’entretien du corps et de la maison financée par la MUFFA. Femme pour le moins dynamique, elle est une de celles qui ont toujours voulu voler de leurs propres ailes. Opératrice de saisie à l’Imprimerie Nationale, rien ne la prédestinait à devenir fabricante des produits de soins corporels et d’entretien de la maison. Singulière et ambitieuse, l’esprit entrepreneurial lui survient alors même que son état de santé l’avait condamné à la maison.

En 1999, une grave maladie m’avait cloué à la maison pendant 6 mois. Durant ce temps, l’ennui m’amena à réfléchir à la façon de tuer le temps sans trop me fatiguer. Le souvenir de la transformation du manioc en amidon par mes voisines à Douala pendant ma jeunesse me revient.

Se souvient Jacqueline qui va tenter l’expérience avec le manioc de 200 FCFA pour ses besoins personnels. Puis de fil en aiguille elle ne va plus seulement produire pour elle, mais aussi pour vendre à son entourage. Le succès de son produit est tel que des commerçants en font la demande. Mais seulement, Jacqueline n’a pas les moyens pour développer son activité et satisfaire la demande. Tel un miracle, une simple information l’aidera à solutionner son problème de financement.

J’ai entendu parler d’une structure à Nkomkana qui aide les femmes qui se débrouillent. C’est ainsi que je découvre la MUFFA  et j’adhère en 2001. Elle m’a accordé un premier crédit de 300 000 FCFA, ce fut le début de mon bonheur et de mon ascension. La MUFFA est une bénédiction pour moi. Je suis l’exemple vivant de ce que la MUFFA aide les femmes à changer leurs conditions de vie. Je suis aujourd’hui au 9ème crédit d’un montant de 2 000 000 FCFA.

Mais au-delà des  crédits, Jacqueline est davantage séduite par les services non financiers offerts par la MUFFA.

J’ai suivi gratuitement de nombreuses formations dans mon domaine et comblé ma faiblesse en gestion grâce à la MUFFA dans le cadre de programmes menés en partenariat avec PlaNet Finance. Ces appuis constants de la MUFFA m’ont permis d’améliorer ma technique de fabrication de l’amidon, de diversifier mes produits dans la filière de l’entretien du corps et de la maison, de participer sans rien payer à de nombreuses foires qui m’ont sorti de l’ombre et donné une certaine notoriété. J’ai ouvert ma boutique tout en continuant avec les livraisons à domicile. Grâce à la MUFFA j’étais plutôt impatiente de prendre ma retraite qui est très active.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.